Author Archives: Catherine

Les aventuriers de la forêt

Matinée en petits groupes pour terminer la cabane, faire des crêpes, écrire dans le portfolio, …

Le repas froid englouti les voilà partis en forêt pour une grande marche. Quelle aventure digne de Koh Lanta …

De retour au domaine, douche et mise en beauté pour la boum du soir. Un délicieux barbecue et les enfants sont sur la piste de danse. Une belle soirée sous les étoiles !

Visite du village d’Hachy et jeu de stratégie

Les enfants étaient bien fatigués hier soir et ont profité d’un bon sommeil récupérateur. Le petit déjeuner englouti les voilà partis pour visiter le village. Qu’est-ce qui diffère de notre environnement en ville ? On observe, on constate, le paysage rural n’a rien à voir avec celui de notre école. L’après-midi est consacrée au jeu des drapeaux où chaque équipe doit faire preuve de stratégie pour l’emporter.

Une bonne douche, un petit repas, soirée cinéma et hop au lit !

Une deuxième journée bien remplie …

Après une belle nuit et un copieux petit déjeuner, les enfants ont participé toute la journée à des ateliers tournants dans la nature : Landart, fabrication de cabane, observation du paysage, frisbee et balade imaginaire en forêt. En fin d’après-midi, un jeu avec des ballons d’eau les attendait pour les rafraichir. L’ambiance est comme le temps au top !

Les cinquièmes sont bien arrivés à Hachy.

Après un voyage en car sans encombre, les enfants sont arrivés dans le domaine. Après avoir engouffré un délicieux plat de spaghettis ils ont pris possession de leurs chambres. Chacun a fait son lit et rangé ses affaires. Sous un magnifique soleil les deux classes sont parties à la découverte du domaine; l’occasion pour eux de découvrir leur équipe.

Une belle journée dans une ambiance détendue et remplie de découvertes.

La lecture à l’école Ulenspiegel, ça bouge !

Dans le cadre des animations de la bibliothèque de l’école Ulenspiegel et d’un partenariat avec la Fédération Wallonie Bruxelles et de leur projet « Ecrivains en classe » du Service des lettres et des auteurs, nous avons pu réaliser la rencontres d’auteur.e.s belges tels que : Loïc Gaume pour son livre «Contes au carré », Anaïs Lambert pour son album « Germaine aux oiseaux » et Sophie Daxhelet pour son album « Cirque poète ».

De telles rencontres ont bien sûr permis aux enfants de 2ième, 3ième et 4ième primaire de poser des questions sur le métier d’auteur.e-illustrateur.trice et sur tout le travail que nécessite un livre, de sa pensée à sa vente mais aussi, de s’essayer aux techniques d’illustration des auteur.e.s susdits. Moments d’enchantements, de convivialité et de créativité ! Un pur bonheur !

Une classe de 1ière primaire a quant à elle eu l’occasion de visiter pour la première fois la bibliothèque de leur commune et de se familiariser avec les outils de ce lieu. Enfin ils pourront prolonger leurs plaisirs de la lecture en dehors de l’école et emprunter beaucoup de livres !

La collaboration entre la bibliothèque de Saint-Gilles et notre école se prolonge aussi avec une classe d’accueil. Une de leurs bibliothécaires spécialisée dans la petite enfance coopère avec l’institutrice pour l’encadrement de la lecture.

En tant que qu’animatrices de bibliothèque scolaire, nous avons à cœur de faire entrer le monde de la culture en ses murs. Avec pour thème de l’année « les métiers », nous avons sauté sur l’occasion pour mettre en place la rencontre d’une comédienne, Caroline Husson, et des classes de 5ième et 6ième primaire. Celle-ci a pu travailler en amont de son prochain spectacle par le biais d’une lecture d’un album jeunesse. Des échanges philosophiques en sont nés et ne manqueront certainement pas d’alimenter la conception de la pièce à venir !

Visite de la bibliothèque communale des P1L

Ce jeudi, Madame Nadine et Madame Lonez nous ont emmenés rue de Rome visiter la bibliothèque communale.
Nous avons été accueilli par la bibliothécaire qui nous a gentiment expliqué le fonctionnement de ce lieu merveilleux.
  • L’inscription est gratuite, ce qui est drôlement chouette…
  • Et il est possible d’emprunter 10 livres à la fois! Une aubaine.
La bibliothécaire nous a aussi raconté une histoire. Et nous avons pu lui poser des tas de questions.
Quel moment agréable!
Les enfants de P1L

Un poulailler à l’école

Depuis l’année dernière (2017), nous avons accueilli deux poussins qui sont maintenant devenus deux belles poules. Nous les avons installées dans un beau poulailler qui se trouve dans la petite cour de récréation des maternelles.

        

Ce poulailler a été installé dans un but pédagogique afin de rendre les enfants responsables et afin qu’ils prennent soin de leur environnement.

Nous pourrons aussi recycler nos déchets pour nourrir les poules. Cela viendra compléter notre projet sur le compost et le tri des déchets.

Chaque semaine, une classe de maternelle a la responsabilité de s’occuper du poulailler. Les enfants nourrissent les poules, nettoient le poulailler et vérifient qu’elles ne manquent de rien.

           

Musée des Beaux-Arts en 3ème maternelle

Afin d’introduire un projet autour des artistes peintres, les élèves de 3ème maternelle se sont rendus au musée des Beaux-Arts de Bruxelles.

Ils ont découvert et analysé différents tableaux. La guide leur a montré la différence entre un portrait et un paysage, les différentes techniques utilisées par les artistes, comment on fabriquait de la peinture avant et elle leur a appris à observer les tableaux et les détails s’y trouvant.

Une matinée intéressante qui a permis aux enfants de découvrir ce lieu culturel.

Les M3 de Madame Sophie VD, Madame Sophie F et Madame Céline

Découverte de la ludothèque de Saint-Gilles

Les enfants de 3ème maternelle de Madame Céline ont découvert la ludothèque de Saint-Gilles

(« La maison des enfants de Saint-Gilles, 25 rue Dethy. 02/538 91 67).

Depuis le mois de janvier, la classe de Madame Céline se rend à la ludothèque 2 fois par mois afin d’y découvrir divers jeux de société.

Les parents ont été convié à cette découverte lors de la première sortie. Ils ont pu prendre connaissance de ce lieu culturel saint-gillois et constater l’importance des jeux de société sur le développement de l’enfant.

M3C

 

Le compost à Ulenspiegel

En route vers le compostage dans notre école:

  • Comment fabriquer de l’engrais naturel pour nos légumes et que ce soit chouette pour les insectes?

A l’école, nous avons, depuis l’an passé, fait un projet de compost avec l’aide de l’asbl WORMS[1].

Chaque jour, deux élèves font une récolte de déchets organiques pendant la récréation (fruits, légumes, épluchures de pommes, trognons de poires, etc). Il faut savoir que dans notre école, nos collations ne sont que des fruits et légumes (pommes, bananes, carottes, tomates, etc).

Nous mettons ensuite ces déchets « verts » dans des bacs à compostage. Ces bacs, nous les avons mis dans un espace vert qui n’était pas utilisé avant. Il est près de la porte de sortie de l’école.

Après, nous mettons des feuilles mortes ramassées dans la cour et des copeaux de bois appelés broyat dans le bac : c’est la matière «brune». Ce sont les ouvriers de la commune qui nous ont fourni le broyat. Ils l’ont obtenu après l’élagage d’arbres. En fait, il faut 50% de matière verte (azote) et 50% de matière brune (carbone) pour que le compost fonctionne. On fait comme des lasagnes, une couche de matière verte puis une couche de matière brune et ainsi de suite.

Et puis, ce sont les animaux comme les vers de terre, les cloportes, les mille-pattes ou les bactéries qui prennent le relais. Les champignons sont eux aussi, tout comme ces petites bêtes, des aides utiles pour faire le compost. Ils décomposent nos déchets et les transforment en terreau sombre, en engrais naturel. Nous devons parfois arroser le compost pour qu’il ne soit pas trop sec.

Et puis, on le retourne deux fois par an. Les déchets que nous mettons dans les bacs prennent plus ou moins six mois à se décomposer.

Les avantages d’avoir un compost c’est qu’on n’a pas besoin d’aller acheter de la terre et que nos déchets organiques servent à quelque chose. Cette terre, nous la mettrons dans nos potagers pour cultiver des plantes. Grâce à ce compost, nous achèterons aussi moins de sacs poubelle puisque nous aurons moins de déchets. Faire du compost à l’école, c’est chouette et c’est aussi faire des économies !

[1] WORMS asbl : http://www.wormsasbl.org/

           

Un enfant renverse les déchets organiques qu’on appelle “verts” dans le bac à compost

Pour l’inauguration du mois de mai 2017, les élèves ont préparé des panneaux pour expliquer aux autres enfants ainsi qu’à leurs parents le fonctionnement du compost.

Les élèves de la classe en train de retourner le compost pour l’aérer.

Article écrit par Dounya, Malak, Sorelle, Cristian, Anass, Aziz, Sarah, Naomi, Tobiasz, Mohamed Amin, Abderrahmane, Maryam, Mouad, Redon, Redouane, Romina, Kawtar, Ayoub, Yulia et Bousina, élèves en cinquième année.

Le projet de “compost” à l’école a été soutenu financièrement par la région, ce soutien permet aux écoles d’intégrer des activités pédagogiques et pratiques au programme scolaire. L’innovation d’un tel projet se situe dans l’aspect éducatif et le passage à l’action, par les élèves. En résumé, les enfants sont sensibilisés et formés, dans le but de gérer un compost à l’école, ce qui offre une solution concrète pour l’établissement tout en impliquant les enfants, c’est une manière d’éduquer les plus jeunes à la citoyenneté.

En (ré)apprenant un savoir-faire oublié, les enfants se re-connectent avec la nature, les bestioles du sol, le cycle naturel de la vie… le milieu urbain n’aide pas à comprendre le fonctionnement de la nature, au contraire, l’environnement est limité et ne laisse que peu de place pour la nature, du coup, on ne comprend pas toujours bien comment se nourrit un arbre, où vont les oiseaux, comment vit un ver de terre… Avec un projet de compost, nous commençons par la base, le sol et son fonctionnement, ensuite nous questionnons notre mode de vie, à la maison, en classe. Nous intégrons des expériences scientifiques pour démontrer la réalité et surtout cela donne un cadre pour la bonne compréhension des concepts aux enfants Les enfants se rendent vite compte que l’on peut agir autrement et que cela donne du sens, par exemple, de nourrir les vers de terre du sol de la cour de récréation de l’école avec nos déchets !

Pour finir, que faire du compost ? C’est une autre histoire, qui donnera lieu à des nouvelles activités scolaires comme installer des plantes en classe, un potager, nourrir les haies ou arbres de la cour… Bref, le compost est un super outil d’éducation !

Bertrand Vanbelle
Chargé de mission – Animation compost à l’école pour l’asbl WORMS qui a participé au projet de compostage à l’école Ulenspiegel