Author Archives: Céline

Atelier scientifique sur les couleurs en P1

Les couleurs en première primaire

             

Les 3 classes de première primaire ont pu revêtir leur blouse de scientifique pour percer le mystère des couleurs.
D’abord, il nous a fallut séparer les couleurs. Pour cela, nous avons colorié des points de différentes couleurs sur du papier buvard que nous avons trempé dans l’eau. Nous nous sommes aperçus que le vert laissait place à une trainée jaune et bleue ou encore que le mauve se transformait en bleu et en rouge. Seul le jaune, le bleu (cyan) et le rouge (magenta) sont restés inchangés. C’est ce que l’on appelle les couleurs primaires.
Forts de toutes ces découvertes, nous avons décidé de mélanger ces trois couleurs dans des éprouvettes pour obtenir d’autres couleurs.
Pour terminer, nous avons observé des images dans un microscope. Chaque couleur est composée de plusieurs couleurs.  Ce que nous avons vu dans le microscope nous a fait penser à des planètes !
Un superbe moment de découverte !
Merci Cap Sciences pour son activité !
Les classes de P1F, P1M et P1S

Lecture plaisir des élèves de P4L aux élèves de P1S

Lecture plaisir aux plus petits

En décembre, après être allés visiter l’exposition consacrée au travail de Gabrielle Vincent, les élèves de la classe de P4L sont allés lire les albums d' »Ernest et Célestine » dans la classe de Madame Stéphanie. Les petits ont été très attentifs à la lecture des plus grands qui espèrent que ça ait donné l’envie aux plus petits d’apprendre à lire.

Les classes de mer des P4

Les classes de mer des 4ème

Du 16 au 18 janvier 2019, les élèves des classes de 4ème année sont allés à Bredene, à la mer du Nord. C’était l’occasion de vivre plein d’aventures.
Voici ce que les élèves ont retenu de leurs classes de mer.
Carolina : En classe de mer, j’ai appris qu’une bouteille d’eau vide, ça flotte et une bouteille remplie, ça coule. J’ai aimé quand on a fait du cuistax parce qu’on faisait des petites courses.
Eloïme : J’ai aimé quand on a mangé des frites et des spaghettis bolognaise. C’était marrant quand nous avons descendu la dune de sable parce qu’on allait vite.
Amel : J’ai trop aimé le cuistax avec Monsieur Christophe parce qu’on se cognait. Je sais maintenant que grâce aux brise-lames, les vagues sont moins violentes.
Inas : J’ai aimé la boum, quand on a fait du limbo. J’ai aussi aimé le rallye à Ostende parce que ça nous a permis de découvrir la ville et en plus, j’ai gagné avec Yassin.
Zaynab : J’ai appris, pendant le rallye, que pour trouver une rue, il faut lire les plaquettes qu’il y a sur les façades des maisons. J’ai aimé le cuistax parce qu’on allait vite et la boum, parce qu’on a beaucoup dansé.
Yasmine : J’ai aimé quand nous sommes allés à la mer car j’y vais très rarement et on a pu jouer à un jeu « Les trois îles ». A la mer, j’ai appris à être autonome, à manger un peu de tout et à vivre avec les autres.
Bianca : J’ai aimé voir les bébés mouettes parce qu’elles étaient petites et adorables. J’ai appris que les coquillages, ce sont des êtres vivants.
Manal : J’ai appris deux choses : les coquillages, ce sont des animaux et les moules se collent sur les roches. J’ai aimé qu’il y ait des moules car je suis « la reine des moules », les soupes qui étaient un vrai délice. J’ai touché le sable et j’ai senti la mer. La boum était grandiose !
Francisco : J’ai aimé quand on a fait la boum et quand on est allé dans l’eau.
Ejona : J’ai adoré les repas de midi et du soir. J’ai aussi adoré la boum en pyjama.
Hugo : J’ai appris à faire mon lit. J’ai aimé le grand jeu parce qu’il y avait beaucoup d’équipes et c’était amusant. En plus, mon équipe a gagné.
Meriem : J’ai appris comment s’appelle la mousse que les vagues forment : l’écume. J’ai entendu les vagues, j’ai goûté l’eau de la mer qui est beaucoup trop salée alors ce n’était pas trop bon.
Khadija : J’ai aimé les personnes qui étaient avec moi dans la chambre. Je me suis très bien amusée dans le cuistax, on dirait qu’on roule dans une vraie voiture. J’ai appris à vivre ensemble.
Imrane : J’ai aimé le rallye d’Ostende parce qu’on a appris des choses. Par exemple, la traduction de l’église « Sint-Petrus-en-Paulus » qui veut dire « Saint-Pierre-et-Paul ». J’ai aimé la nourriture du centre.
Larisa : J’ai aimé la mer parce que c’était un beau paysage. Le rallye était très chouette parce qu’on s’amusait tous ensemble. J’ai appris de nouveaux mots de vocabulaire : couteau de mer, moule, etc.
Fjordi : J’ai aimé la boum parce que j’étais content et j’ai bien dansé. J’ai aussi appris de nouveaux mots comme la digue et la dune.

Visite de l’exposition Van Gogh en maternelle

Les enfants de M2Cé et M3 sont partis à la découverte de l’art en se rendant à l’exposition interactive de Vincent Van Gogh, à la Bourse de Bruxelles.

Une matinée culturelle qui a commencée par un trajet en tram encadré par les agents de la STIB.

 

Avant de se rendre à la Bourse, nous ne pouvions pas ne pas passer par la Grand Place de Bruxelles et par un petit détour pour voir Manneken Pis.

Place maintenant à la visite de l’exposition de Vincent Van Gogh:

« La réussite est parfois le résultat de tant de séries d’échecs » 

 

 

 

Un superbe spectacle de sons et lumières qui nous a permis de découvrir, différemment, un artiste peintre.

Les enfants de M2Cé, M3S, M3V et M3C

La soupe au potiron (P2L – P6B)

Deuxième rencontre avec les grands de 6ème B à l’occasion de la fête d’Halloween.


Le potiron des 6èmes a bien grandi dans la jardinière!!! Il pèse presque trois kilos… Il a l’air délicieux.
Après l’avoir observé, touché, senti… Nous analysons les étapes de la recette de la soupe au potiron et invitons les grands à préparer avec nous le délicieux breuvage.
Nous épluchons, ils coupent les morceaux. On pleure (avec tous ces oignons), on rit.
Quelle belle ambiance.
Nous avons pu réaliser 2 énormes casseroles de soupe. L’une au potiron, l’autre aux poireaux (car les parents nous avaient gâtés).
Comme il y en avait vraiment beaucoup, on a partagé le reste avec les professeurs et les enfants de la garderie.
Merci à tous.
Les enfants de P2L

A la découverte des panneaux de signalisation en P2L

Lors de la journée sans voiture, les grands de 6èmeB nous ont accompagnés dans les rues du quartier  à la découverte des panneaux de signalisation.

Ils nous ont encadrés très gentiment et ils ont attiré notre attention sur les dangers potentiels de la rue.
Ils nous ont ensuite aidés à rédiger un petit texte à placer dans notre cahier d’observation en souvenir de cette rencontre.
Merci les grands, c’était super chouette!
Les enfants de P2L

Ateliers codage en P6

La classe de sixième de Catherine a participé de septembre à novembre à un projet d’ateliers codage en partenariat avec l’atelier du web de la commune de Saint-Gilles. Pendant une dizaine de séances, les enfants ont pu se familiariser avec le codage informatique.

Voici quelques impressions :

Le 15 septembre 2018, les élèves de P6C sont allés à l’atelier du web pour faire des cours de codage. Aux ateliers du Web, nous avons rencontré Patrick ; c’est lui qui allait nous apprendre à coder. Les enfants de P6C étaient en binôme et tous les binômes avaient un ordinateur dans un local. Patrick nous a dit d’allumer les ordinateurs et de chercher le logiciel Scratch. C’est une application pour faire des jeux vidéo. Après, nous sommes allés sur Python, un logiciel pour écrire des scripts. (Henrique)

Nous avons appris à créer un fichier sur l’ordinateur, c’était compliqué et il fallait beaucoup écouter. Monsieur Patrick expliquait bien, on le comprenait vite. C’était bien . (Imane)

 

 

 

 

 

 

Ces ateliers m’ont permis d’apprendre à programmer et aussi des mots en anglais comme : to make = faire, to clean = nettoyer, directory = dossier, desktop = bureau, file = fichier, new= new, … (Amir)

Il y avait l’ordinateur principal qui était relié à tous les autres avec des cables ; il y avait au moins 20 ordinateurs ? On a travaillé avec le logiciel Scratch et Python et on a appris à créer des variables. C’était chouette ! ( Sara)

J’aime trop faire les ateliers codage, dommage qu’on ne pourra plus continuer. (Giovanni)

Il n’y a pas que Scratch comme logiciel, il y a aussi Python, pas le serpent, le programme. Moi, ça m’a bien plu parce que ça m’a inspiré à coder. (Micael)

Wake up for the climate

Wake up for the climate

  • Pour le monde meilleur ( Samia )

Vous savez surement qu’on habite une planète nommée la terre ou la planète bleue mais ce n’est pas du nom dont je vais vous parler.

Vous savez, pendant de nombreuses années, on a vraiment pollué la terre. Tout cela provoque le réchauffement climatique.

Pour montrer qu’on est conscients de ce qui se passe, quelques classes de notre école ont essayé de réveiller le gouvernement et de montrer qu’il faut agir.

C’est pour cela qu’on s’est retrouvé devant l’école en hurlant et en faisant beaucoup de bruit. J’avoue que c’était un peu bizarre car les gens nous regardaient de travers mais ça valait la peine.

  • Mais, on est pas à l’Euro 2016 ( Mohammed K)

Le 30 novembre 2018, nous avons fait une mobilisation pour le climat. La mobilisation s’appelle: Wake up for the Climate.

Alors, quand nous sommes sortis devant l’école, j’ai commencé à expliquer pourquoi on était là. J’ai commencé par dire qu’il y a d’autres pays qui se sont aussi mobilisés comme Singapour.

Mon moment préféré c’était quand nous avons essayé de réveiller le gouvernement ( sans succès) en faisant un maximum de bruit. On a commencé à taper dans les mains, taper des pieds, crier et on avait même des instruments de musique. Toutes les personnes présentes ont fait un clapping comme à l’Euro 2016 ( voilà pourquoi mon titre ;) )

Dimanche 2 décembre, il y aura aussi une manifestation pour le climat mais nous n’avons pas école alors on l’a fait vendredi.

  • Pour notre monde ( Rojin)

Aujourd’hui pour la terre, nous avons manifesté devant notre école. Nous avons fait des panneaux trop beaux, un clapping et on a crié. Nous étions avec les P6 et les P5.

Ca n’a pas duré très longtemps et même si pas trop de gens nous ont entendus, il y avait quand même quelques personnes qui passaient. Deux élèves expliquaient aux gens pourquoi nous faisions cela.

Notre classe a fait ça car il y a beaucoup de pollution. A cause de cela, la terre se réchauffe . Donc, au Pôle Nord, la glace fond et l’eau monte partout. Quand l’eau monte, les gens qui habitent près des côtes n’ont plus de maison. La couche d’ozone devient en fait plus épaisse et la chaleur sur la terre augmente. La couche d’ozone est une couche qu’on ne voit pas autour de notre planète.

Arrêtez d’utiliser trop de chauffage, les voitures, l’eau etc … Protégez votre monde et celui de vos enfants.

  • Le Mouvement des futurs citoyens ( Fatima )

Pendant une semaine, nous avons construit des panneaux pour la manifestation contre la pollution de l’air.

Enfin, le jour J est arrivé. Ces heures de récréation perdues, tout ces moments de collage, de coloriage et de repassage ont porté leurs fruits.

Nous sommes sortis panneaux et maracas à la main. On a formé un cercle et tous les élèves présents commençaient à s’impatienter. Une fois tous les manifestants réunis sur le même trottoir, ça y est, ça commence. Les enfants crient, tapent des pieds pour réveiller les gens et les mobiliser.

Espérons que les gouvernements fassent quelque chose. En tout cas c’était génial !

Saint-Nicolas à la manière de Picasso

Les élèves de P2S (Mme Sarah) ont réalisé le portrait de Saint-Nicolas à la manière de Picasso (cubisme).

 

Après avoir réalisé les portraits avec l’aide de Cindy (notre stagiaire), nous les avons présentés à Saint-Nicolas!

Le découpage en 1ère maternelle

En 1ère maternelle chez Mme Véronique, nous apprenons à découper.

Nous coordonnons nos mouvements pour découper sur le trait noir. Cela demande beaucoup d’habiletés gestuelles et motrices, mais nous sommes concentrés.

Nous développons notre confiance en soi et notre volonté.